Carnaval au Sambodrome : Défilé de Imperatriz

BRÉSIL, RIO DE JANEIRO

Je voulais commencer ce post en disant que Imperatriz avait été le défilé que j’avais le moins aimé. Mais en regardant à nouveau les photos je n’ai pas pu m’empêcher de penser que c’était quand même formidable. Alors même si après les écoles qui étaient déjà passées, Imperatriz m’a un peu moins plue, les costumes étaient tout de même très beaux, très colorés (coup de coeur pour les crânes dans les tournesols) et le thème (l’Amazonie) a bien été respecté sur l’ensemble du défilé. Finalement ce n’est que deux ou trois chars qui m’ont semblé ne pas être à la hauteur des précédents. Et oui, vu notre éloignement de la piste, je peux surtout « juger » les chars que l’ont voyait bien, je n’avais malheureusement pas de jumelles pour pouvoir bien examiner les costumes.

Mais si j’ai eu quelques réserves sur le défilé et les chars, la musique par contre a été ma préférée. Et parlons en de la musique, car si les costumes et les chars sont très importants, la musique l’est encore plus. La samba est l’hymne du carnaval et est évaluée autant que toutes les autres représentations de l’école. Il faut savoir que les musiciens (des centaines pour une même école!) jouent pendant 1h30 la même musique, en boucle. Ils dégagent une énergie incroyable, et même si au bout d’une heure on commence à être lassé d’entendre toujours la même chose, le fait de, maintenant, connaître les paroles et de pouvoir participer à fond à l’évènement rattrape le tout. Bref, mention spéciale musique pour Imperatriz avec une samba énergique et entrainante! (Mettez la vidéo en marche pour pouvoir être imprégnés de l’ambiance en parcourant les photos! Vous pouvez chanter aussi!)

Raiou Cuara!
Oby aos olhos de quem vê!
Eu bato o pé no chão, é minha saudação,
Livre na pureza de viver!
Sopra no caminho das águas
O vento da ambição!
O índio, então…
Não se curvou diante a força da invasão,
Da cobiça fez-se a guerra,
Sangrando as riquezas dessa terra!
Cicatrizou, deixou herança,
E o que ficou está em cartaz…
Na passarela, “estado” de amor e paz!

Siriá… Carimbó… Marujada eu dancei!
No balanço da morena… Me apaixonei!
O bom tempero pro meu paladar…
De verde e branco “treme” o povo do Pará!

A arte que brota das mãos,
Dom da criação, vem da natureza…
Da juta trançada em meus versos
Se faz poesia de rara beleza!
Oh! Mãe… Senhora, sou teu romeiro,
A ti declamo em oração:
Oh! Mãe… Mesmo se um dia a força me faltar,
A luz que emana desse teu olhar
Vai me abençoar!

No Norte a estrela que vai me guiar,
Exemplo pro mundo: Pará!
O talismã do meu país,
A sorte da Imperatriz!

P1110102

P1110108

P1110111

P1110115

P1110125

P1110132

P1110136

P1110139

P1110141

P1110143

P1110145

P1110153

P1110155

P1110157

P1110167

P1110170

P1110182

P1110184

P1110188

P1110192

P1110194

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s