Sao Paulo – Lina Bo Bardi

ARCHI/DÉCO, BRÉSIL, SAO PAULO

SONY DSC

Lina Bo Bardi est italienne, mais son pays d’adoption fut bel et bien le Brésil. Et bien sûr elle a construit à Sao Paulo. Le premier bâtiment que nous avons vu (seulement de l’extérieur) fut le fameux MASP sur l’avenida Paulista. Cet édifice est incroyable compte tenu de sa structure. En effet je ne sais pas trop comment il tient mais il semblerait que seuls les deux portiques rouges soient porteurs. C’est à dire que seules deux poutres supérieures soutiennent le musée en entier! Après on aime ou on n’aime pas, chacun ses goûts, on peut trouver plein de choses à dire sur ce bâtiment, mais tout de même, je reste bluffée de cette structure. Vu que le musée est surélevé, il y a donc un espace libre en dessous qui était, comme au MuBE de Paulo Mendes da Rocha, utilisé pour un marché ce jour là. Je ne suis pas rentrée dedans, mais Claire m’a dit que malheureusement, l’espace d’exposition intérieur avait perdu de sa valeur car des rideaux ont été installés le long des parois vitrées. Ce qui devait donc être un espace transparent et poreux initialement, est finalement bien fermé. Dommage…

Le deuxième lieu visité et réalisé par Lina Bo Bardi fut le SESC Pompeia. Même si c’est un ensemble et que l’un ne va pas sans l’autre, je préfère parler du SESC en le divisant en deux parties : la partie réhabilitée et la partie construite. Le SESC a été construit sur la base d’une ancienne fabrique. C’étaient donc des anciens hangars qui ont été repensés en salle de lecture, salle de concert, restaurant, théâtre… (ah oui, le SESC c’est un centre de loisir, de sport et de culture). Déjà sur le papier, ce projet ne pouvait que me plaire ou à défaut m’intéresser au plus haut point (réhabilitation d’espaces je te déclare ma flamme). Déjà Lina Bo Bardi a gardé l’enveloppe des hangars en brique (et oui, la ville rose me manque un peu…) et y a rajouté une structure poteaux-poutres en béton. La structure de la toiture, elle, est en métal. Dans la salle de lecture, qui est divisée en deux parties, il y a d’un côté un très grand espace avec des petits bassins traversés par des mini-ponts (les enfants s’y amusent comme des fous) et des fauteuils amovibles et même une cheminée qui fonctionne. De l’autre côté deux demi-niveaux supérieurs en structure béton avec des tables de lecture et des tables pour jouer aux échecs. Ce qui est génial dans ce projet c’est que Lina Bo Bardi a tout dessiné elle même, des chaises en bois, aux lampes, en passant par les tuyaux (oui, à la Renzo Piano un peu… mais les deux ont été réalisés en même temps donc qui a copié qui? haha). Elle aurait même dessiné les uniformes des employés. À l’extérieur, la voie a été pavée et on a l’impression de se balader dans une petite ville piétonne médiévale.

D’un coup à la fin de cette jolie rue pavée, boum, deux grosses tours de béton reliées par des passerelles. Bon je vous avoue direct que je ne comprends pas vraiment que je ne suis pas trop convaincue. À la base, l’idée est vraiment pas mal : une tour étroite pour les circulations verticales (ascenseurs et escaliers) et une tour pour les salles de sport (salle de foot, basket, piscine…). Le tout relié par des passerelles (assez vertigineuses, il faut l’avouer), on passe donc par l’extérieur pour rejoindre les deux. Ceci pour être problématique en France, mais je vous rappelle que nous sommes au Brésil… Mais alors (peut être vais-je passer pour une folle qui ne comprends rien, à l’instar de ma famille ahahha, non je rigole !!) pourquoi un truc si moche ? Pourquoi des baies à la forme hasardeuse et en plus revêties de claustras rouges ? Pourquoi ces gargouilles en guise d’évacuations d’eau pluviales ? Pourquoi ? Pourquoi ? Pourquoi ? Peut-être vais je m’attirer les foudres de nombreux gens mais je suis ouverte à toutes explications, je veux juste comprendre. Et vous qu’en pensez vous ?

PS : c’est vrai que les trucs qui pendent appelés œuvre d’art n’arrangent pas non plus le bâtiment haha

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s