PARATY

BRÉSIL, RIO DE JANEIRO

SONY DSC

Paraty, Brésil – 30/11/2012
Lorsque l’on va pour un séjour plutôt long à Rio de Janeiro, Paraty est une destination incontournable! À 4 heures de bus de Rio, ce village est un dépaysement total. Autrefois, carrefour important de la région (on devait y passer pour faire la liaison Rio-Sao Paulo mais aussi c’était de là que partaient les marchandises pour le Portugal), Paraty a gardé toute son identité bourgeoise d’autre fois. Avec ses façades blanches et colorées et ses routes pavées, on dirait que le temps s’y est figé.

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

Publicités

CASA COR

ARCHI/DÉCO, BRÉSIL, RIO DE JANEIRO

 

SONY DSC

Rio de Janeiro – 25/10/2012
Lorsque j’étais à Rio, j’ai pu visiter une exposition pour laquelle j’ai eu un véritable coup de coeur. Il s’agissait de la Casa Cor Rio de Janeiro 2012. Dans un superbe bâtiment entre Flamengo et Botafogo, plusieurs architectes et décorateurs ont été invités à créer des studios, appartements, cuisines, salle de bains et boutiques. Outre les matériaux et mobiliers luxueux, raffinés et magnifiques, certains espaces étaient vraiment très très bien pensés. Les espaces allaient de  17 m2 jusqu’à 50 m2 au sol et 4,5m sous plafond. J’ai adoré la plupart des aménagements car les architectes avaient utilisé la hauteur sous plafond pour faire des mezzanines ou pour faire des jeux de matériaux et de lumière. Très bonne inspiration!

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

Iris Della Roca

BRÉSIL, DÉCOUVERTE, RIO DE JANEIRO
1
© Iris Della Roca
Aujourd’hui un poste un petit peu spécial. Je souhaite vous faire découvrir mon coup de coeur pour le travail d’Iris Della Roca, une artiste qui vit entre la France et le Brésil. Je suis tombée sous le charme de sa série de photos « Puisque le Roi n’est pas humble ». Elle y prend des portraits de jeunes habitants de la Rocinha (la plus frande favela d’Amérique Latine, située à Rio de Janeiro), tels qu’ils aimeraient être vus par le reste du monde. En effet, la perception des enfants des favelas par les brésiliens et les touristes est bien mauvaise, ainsi, ils finissent eux aussi par avoir une mauvaise opinion d’eux-même. Avec ce reportage, Iris Della Roca leur offre, le temps d’un shooting, la possibilité de se montrer comme ils souhaiteraient être, en espérant qu’ils arrivent un jour à réaliser leurs rêves…
Pour voir son travail, c’est par ici : http://www.irisdellaroca.com/puisque-le-roi-n-est-pas-humble
Quant à moi, je vous publierai d’ici peu les photos de favelas que j’ai pu prendre à Rio, ainsi que la différence entre les préjugés et la réalité.
2 copie
3 copie
4 copie
5 copie